Rejoignez la communauté des SmartDads !

MIIYA la smartwatch de vos banbins

miiya700x300

Prévenir les problèmes de poids en incitant les enfants à pratiquer régulièrement une activité physique. Tel est le but de cette montre connectée.

Ce produit se base sur deux phénomènes à la mode en ce moment: le quantified self et la gamification.

Si le premier permet de calculer et consulter des statistiques sur votre personne/activité, le second vous incite à réaliser des objectifs en usant de récompenses en tout genre.

Le projet Miiya se présente sous forme d’une montre colorée. Celle-ci indique par exemple aux parents, si, durant sa journée l’enfant a pratiqué au moins 60 minutes d’activité physique, comme le recommande l’OMS.

Une idée simple mais efficace:

Chaque jour, l’enfant remporte une étoile si il remplit sont contrat en réalisant au moins 60 minutes d’activités physiques. Au fur et à mesure de la collecte de ces étoiles, l’avatar de votre enfant évolue pour devenir toujours plus charismatique.

20141206014459-miiya_activity

Gardez un oeil sur votre progéniture

La montré également équipé d’un système de géolocalisation permet de vous avertir si votre enfant s’éloigne trop d’une zone « de sécurité » que vous définissez à l’avance.

En un clic, l’enfant enregistre sa position

Un bouton, présent sur la montre permet à votre enfant d’enregistrer sa position avec date et heure.

Il peut ainsi enregistrer un endroit où il aurait caché un trésor, construit une cabane en foret, mais également d’enregistrer un chateau/musée visité avec sa classe…

Un objet « résistant » pour les enfants

Sachant que les enfants aiment jouer, courir, sauter dans les flaques d’eau, jouer dans le sable ou se rouler dans la boue, le constructeur a penser à rendre son objet étanche et résistantant à la poussière.

Les smartphones compatibles

Le projet prévoit d’être compatible avec IOS et Android puis WPhone et blackberry

Comment s’en procurer une ?

Il vous suffit de participer à hauteur de 99 dollar pour une montre ou 150 pour deux exemplaires.

Ce projet étant en cours de financement (il finira le 6 février), soit le projet va au bout et vous recevrez votre montre, soit il échoue et vous serez remboursé.

>> Accéder au projet sur IndieGogo

 



Photo du profil de Michael

Développeur du framework php mkframework Webmaster du site de prévention supercapote.com Rédacteur pour le site developpez.com


10 thoughts on “MIIYA la smartwatch de vos banbins

  1. Photo du profil de OlivierOlivier

    Salut,
    Bon j’avoue qu’à la lecture du projet, je suis curieux de l’objet mais je pense que je vais commencer par moi et mme avant de penser à faire porter ce genre d’objet à notre future springteuse, la wearable technology est un peu trop jeune encore pour s’accomoder avec notre quotidien à mon goût mais l’initiative reste valable pour les avant-gardistes 😉

    répondre
    1. Photo du profil de Jean NOELJean NOEL

      Je pense que c’est une alternative viable à tous ceux qui ne veulent pas céder à l’achat un d’un téléphone pour leur progéniture mais qui en même temps aimerait quand même bien que ladite progéniture en ait un mais uniquement pour pouvoir joindre mini-moi pour savoir ou il est ou si tout se passe bien…
      Perso je ne suis pas fan de ce genre de dispositif imposé à l’enfant et non choisi…

      répondre
      1. Photo du profil de CédricCédric

        je suis peut-être naïf, mais je suis pas certain que jeune, l’enfant choisisse grand chose réellement lui-même (qu’est-ce qu’un choix libre d’ailleurs, même pour un adulte… 😉 )

        répondre
        1. Photo du profil de Jean NOELJean NOEL

          Oui c’est vrai, mais sans rentrer dans un débat philosophique sur la liberté et le libre arbitre, il faut quand même laisser à un enfant un espace personnel, un espace de liberté individuel ou l’adulte n’a pas sa place… Mais le plus difficile c’est qu’il faut l’accepter cela.
          Moi je suis géolocalisé en permanence, comme cela ma femme peux savoir si je vais bientôt rentrer ou pas, on peut mieux s’organiser pour aller chez la nounou, faire les courses etc… cela nous l’avons choisi, par contre nous aurions l’impression de mettre une laisse à notre fille si s’était son cas.
          C’est un peu comme beaucoup de ces enfants à qui l’ont crée un compte facebook alors qu’ils ne sont qu’à l’état d’embryon… il n’ont rien choisi et se retrouverons avec les conséquences d’un choix imposé des années plus tard…

          Je ne veux ni être moralisateur ni donneur de leçons… c’est simplement ma vision des choses, à chacun d’agir selon ses principes et convictions.

          répondre
          1. Photo du profil de CédricCédric

            C’est vrai. Pour Facebook, vu que tu en parles, nous avons été plus radicaux encore : pas de photo sur Facebook de Joséphine. Et donc pas de compte, évidemment.
            Pas facile parce que c’est chouette de partager des photos de ses enfants, mais on fait autrement, via un site privé pour la famille.

      2. Nicolas

        Bonjour Jean NOEL,

        Avant toute chose, je vais préciser que je fais partie de l’équipe qui a créé Miiya.
        Je me permets de répondre à votre commentaire pour apporter quelques précisions sur Miiya !

        Miiya ne vous permet pas de savoir en continu où se situe mini-moi (j’aime beaucoup la formulation :)), ni de le joindre pour savoir si tout se passe bien. Nous ne proposons pas cette fonctionnalité car nous pensons que beaucoup d’enfants ne l’accepteraient pas et n’auraient aucune envie de porter leur montre.
        Encore plus important, nous considérons qu’un enfant, pour bien grandir, doit avoir son jardin secret.

        Pour clarifier la fonctionnalité de localisation présente dans Miiya (qui, pour nous, n’est pas la fonction première offerte par la montre) :
        Miiya offre aux parents une fonctionnalité pour localiser leur enfant mais dans un cas bien précis. Il s’agit en fait de savoir où se trouve votre enfant par rapport à vous (par rapport à votre smartphone pour être plus exact). Cette fonctionnalité peut être utile quand vous vous promenez avec votre enfant et que vous le laissez jouer pour être averti si celui s’éloigne trop de vous. Egalement, pour retrouver un enfant que vous aurez perdu de vue dans les méandres d’un centre commercial.
        La fonctionnalité n’est pas active en continu. Elle doit être activée par le parent à chaque fois qu’il souhaite s’en servir (à partir de son smartphone) et surtout l’enfant doit donner son accord à chaque utilisation. Pourquoi ? Car nous pensons que la communication parents-enfant est fondamentale : si un parent veut utiliser la fonctionnalité, c’est l’occasion pour lui d’expliquer à son enfant qu’il fait ça pour prendre soin de lui.

        Je serai ravi de continuer la discussion avec vous si vous avez des questions / commentaires

        répondre
        1. Photo du profil de CédricCédric

          Bonjour @Nicolas, et merci pour votre précision.
          C’est en effet différent de ce que nous avions pu en comprendre.
          J’aurais par contre aimé comprendre quelle précision vous pouvez avoir dans la géolocalisation « relative » : quelle est la portée, et quelle est le degré de fiabilité de l’information transmise ?

          Typiquement, dans un centre commercial, ça peut être vite très loin… Et donc hors de portée du BlueTooth par exemple, si c’est votre manière de géolocaliser…

          répondre
          1. Nicolas

            Bonjour Cédric,

            L’idée derrière notre fonctionnalité de localisation est vraiment de retrouver facilement un enfant perdu de vue.
            Ce genre de situation peut être très vite angoissante pour le parent et pour l’enfant. Ici, l’idée n’est donc pas d’attendre que l’enfant soit éloigné de 200 mètres pour provoquer une action.

            Cette solution nécessite que la montre et le smartphone soit connectée entre eux, pour cela, nous utilisons le Bluetooth. La portée maximale est donc celle du signal Bluetooth.
            Dans un centre commercial, le signal Bluetooth sera perturbée par de nombreuses interférences et sa portée sera donc réduite. Ce qui n’est pas une mauvaise chose. Dans un environnement perturbé, comme un centre commercial, nous n’avons pas envie d’attendre que notre enfant soit à une cinquantaine de mètres pour être prévenu.

            Concernant la fiabilité de l’information transmise : nous utilisons un algorithme qui agrège les données provenant de différents capteurs pour obtenir la meilleure information. Nous avons pu tester cet algorithme dans de nombreuses situations. Sa fiabilité est très bonne – difficile de parler en termes de pourcentage ou en termes de distance tant il est important de considérer le scenario considéré.
            Et surtout, de mon avis personnel, il est plus intéressant d’étudier le pire cas que de parler de moyenne dans ce genre de situation (car le pire cas est celui qui provoquera l’expérience la plus angoissante pour le parent et pour l’enfant). Dans ce cas là, la fiabilité de notre algorithme diminue peu à peu quand le temps pendant lequel l’enfant s’est éloigné augmente. C’est pourquoi, dans notre approche, il est important de prévenir le parent le plus tôt possible quand le contact visuel est perdu !

            J’espère que mes explications sont claires. Le cas échéant, n’hésitez pas à me demander de plus amples informations.

Laisser un commentaire