Rejoignez la communauté des SmartDads !

Jamais sans ma Bugaboo Bee !

Capture d’écran 2014-09-16 à 00.02.17

Parmi les choix cornéliens auxquels se retrouvent confrontés chaque couple d’heureux parents, déterminer la bonne poussette mérite sans hésitation sa place sur le podium.

Ne prétendant pas avoir résolu cette équation à dix inconnues, je souhaitais toutefois vous délivrer ma modeste expérience et mon coup de foudre pour l’un des produits les plus attachants du marché : la poussette Bee proposée par le néerlandais Bugaboo.

Mon utilisation au quotidien

S’imposant comme l’une des plus légères et l’une des moins encombrantes du marché, la Bee c’est d’abord une impression de volupté. Retrouvant tes sensations de punk-en-skate, si tu es adepte de la marche rapide, c’est l’oubli assuré d’avoir un char au bout des bras, ses quatre roues de petit gabarit montées sur des suspensions indépendantes très efficaces et donnant l’impression de survoler bitume et pavés. Personnellement, ma stat’ est 4km par jour à 6km/h de moyenne.

Urbaine par excellence, avec elle tu es prêt à relever tous les défis de slalom au milieu des terrasses de café. Nerveuse, tu pourras doubler en trombe ces personnes âgées qui ne te laissent que quelques secondes pour réagir sur un créneau de dépassement en ligne droite. Ambitieux tu réussiras une somptueuse chicane entre deux accrocs de shopping stoppant de concert sans prévenir sur ta trajectoire devant les dernières soldes de la boutique Sandro. Heureux, tu retrouveras le plaisir de la maniabilité avec autant de sensations que lors de ta dernière partie de Mario Kart ou Colin McRae (si, si, je te jure que tu peux apercevoir des ‘lettres’ dans les virages).

Idéale pour se faufiler dans les rayons étroit d’une fnac ou  d’un marché le dimanche matin, tip-top avec ses arcs en alu pour s’en saisir à deux mains et gravir quatre à quatre un escalier que tu ne peux contourner, la Bee est aussi la poussette officielle des papas parisiens bien obligés de fendre la foule chaque matin avec leur rejeton tout en prenant le moins d’espace possible dans une voiture de métro ou à l’arrière d’un bus.

Personnalisable et accessoirisable à volonté, Bugaboo vous proposera une variété de couleurs pour les canopies, ombrelles, chancelières, sans compter les nombreuses séries limitées et les gadgets plus ou moins assimilés à la marque du type porte-sac, porte-gobelet, …

Ce que l’on reproche à la Bugaboo Bee

Pour ne pas continuer dans les arguments dithyrambiques,  je vais plutôt répondre sur les arguments négatifs lus ou entendus sur la Bee :

« les roues avant indépendantes n’ont pas l’air maniables »

La grande réactivité des roues font la force de cette poussette dont le châssis peut virer à angle droit, voire envisager le demi-tour quasiment sur elle-même.

« L’assise paraît très basse et met l’enfant à hauteur des échappements »

En effet, le châssis propose une assise plus basse que les poussettes concurrentes, c’est ce qui permet de rabaisser le centre de gravité de la Bee et d’en limiter l’encombrement dans ses dimensions (façon Smart chez VW). Sinon, j’ai rarement vu des poussettes en stationnement fixe derrière une voiture en marche, la réaction à la pollution en ville ne dépendant pas de la taille de l’individu exposé mais de sa sensibilité respiratoire.

« On ne peut pas fixer de nacelle sur cette poussette »

C’est devenu faux depuis la sortie de la Bee 3 qui propose désormais une nacelle pour nourrisson au tarif de 110€, contre 90€ pour le nid d’ange. Personnellement, au moment de mon achat, la nacelle n’existait pas et le nid d’ange remplit parfaitement son office pour protéger du froid et maintenir un haut niveau de confort pour un nourrisson (facilement déplaçable pour poser sur un lit chez des amis).

Sinon, futurs papas, quelque soit le modèle de poussette que vous envisagez, n’hésitez pas à questionner d’autres parents dans la rue, à demander des démos dans les showrooms, à visionner les vidéos commentées sur les sites spécialisés comme www.poussette-magasine.com (notre auto-moto à nous !)

Dernier argument, vous trouverez Bugaboo chez les revendeurs agréés. Un pack Châssis + Canopie + Cape de pluie + Nid d’Ange vous reviendra au tarif actuel à 610 € pour la Bee Plus (comptez 710€ pour la Bee 3). N’hésitez pas à négocier en plus le pack adaptateurs pour le siège auto que l’on vous offre quasi systématiquement (valeur 40 €). Sans oublier que l’achat d’une poussette vous permet dans beaucoup d’enseignes de cumuler des bons d’achat pour des dépenses ultérieures.

Ce tarif est certes supérieurs aux combos 3 en 1 leaders sur le marché (environ 500 € le pack type Chicco ou BébéConfort) mais vous vous y retrouverez certainement au vu de la durée de vie d’une Bee qui évolue facilement en poussette 2e age jusqu’au 3/4 ans de l’enfant, tandis qu’avec la lourdeur des combos précités, vous craquerez très vite avant les 18 mois de l’enfant sur une Mac Laren ou équivalent ( soit 200 € supplémentaire en moyenne pour plus de légèreté).

Bugaboo - Bugaboo Bee Denim

Bugaboo [Bugaboo]
Note: /-
Prix: -

commentaires

  • Maniabilité10
  • Facilité de pliage et de transformation9
  • Légèreté, encombrement9
  • Rapport Qualité Prix8
  • Coefficient Coolitude10
  • 9.2

    Score



Photo du profil de Vincent

Papa urbain fan de ses deux filles, Joséphine (née en 2012) et Eléanor (née en 2014), et de leur maman !


One thought on “Jamais sans ma Bugaboo Bee !

Laisser un commentaire