Rejoignez la communauté des SmartDads !

Coup de gueule de fin de semaine

Posted In: Au Café des Papas

  • Photo du profil de Vincent
    Participant
    Points Dad's: 155,00
    Vincent on #902

    Bonjour à tous,

    Un petit coup de gueule du vendredi soir partagé avec vous dans cette rubrique bien nommée du Café des Papas.

    Je suis papa de deux adorables filles de 28 mois et 6 mois. « Papa moderne » comme on le dit aujourd’hui, je m’investis à 200% dans le quotidien assumant seul les levers du matin, la conduite chez la nounou pour la plus jeune et l’accompagnement à la crèche pour l’ainée ainsi que la logistique du soir bains-repas.

    Rien d’extra-normal, juste une réalité pragmatique car j’ai la chance de vivre à 20 minutes à pieds de mon lieu de travail tandis que mon épouse doit s’y rendre en train et doit donc endurer 1h de trajet porte à porte le matin et le soir.

    Ayant conservé son poste à temps plein après la naissance de notre première fille, elle a fortement culpabilisé de louper bon nombre de moments dans cette phase extraordinaire de l’éveil entre 0 et 24 mois qui voit un bébé devenir petite fille.

    Aussi, à la naissance de notre deuxième fille, la décision était claire. Il était essentiel pour elle comme pour nos deux filles que la maman puisse bénéficier de son mercredi et d’une journée exclusivement réservée à nos enfants.

    Les acquis sociaux sont là mais la réalité sociale revient en pleine figure.

    Nous sommes tous deux jeunes cadres trentenaires dynamiques hyper investis dans nos métiers que nous aimons. Mais qu’elle n’est pas notre surprise quand nous entendons encore en 2014 de la part de nos hiérarchies, à destination du papa « vous avez du potentiel mais on ne vous voit pas beaucoup quand il s’agit de rester après 18h le soir », et plus grave à destination de la maman « vous êtes une cadre extrêmement compétente mais vous n’avez qu’un seul défaut, être une femme et ne pas travailler le mercredi » !!!

    Vous avez bien lu. Et l’histoire en serait risible si je n’ajoutais pas que depuis 3 ans, tandis que j’ai connu une progression salariale logique, le salaire de mon épouse malgré son hyper investissement n’a pas bougé d’un centime (et ça n’a pas été faute de continuer officieusement du télétravail pendant son congé mat’ ainsi que bosser ses dossiers le weekend entre les biberons). Plus grave, à recrutement, responsabilités, et ancienneté égale, l’un de ses collègues masculin a vu lui son salaire progresser de 300 E (merci pour sa transparence).

    Notre société est-elle si misogyne et cynique pour continuer à perpétuer le mode de pensée du 19e siècle ?

    Amis Smartdads, chacun au quotidien, n’oublions pas de porter un flambeau féministe qui est l’affaire autant des hommes que des femmes quand des propos rétrogrades, des situations injustes, une collègue humiliée, une subordonnée brimée, sont constatés dans nos entreprises.

    Merci pour l’écoute et excusez la longueur de ma digression 😉

    Photo du profil de Cédric
    Modérateur
    Points Dad's: 378,00
    Cédric on #903

    C’est loin d’être une digression, et ça a tout à fait sa place ici.

    Il est vrai qu’en fonction des employeurs les grossesses sont souvent incompatibles avec une carrière à succès… C’est triste, très triste, mais surtout très pragmatique quand on cherche un nouveau directeur, on ne nomme pas quelqu’un qui va pondre une fois de plus…

    Photo du profil de Vincent
    Participant
    Points Dad's: 155,00
    Vincent on #904

    La même semaine, je visionne un reportage sur Facebook, Google, Apple qui proposent à leurs cadres féminins agée de 25 à 35 ans (sur le territoire USA) la prise en charge complète du prélèvement et de la congélation de leurs ovocytes (pratique interdite en France sauf dans de rares cas). Ceci afin de leur permettre de consacrer leurs meilleures années à la progression de leur carrière et envisager ensuite à 35 ou 40 ans leur grossesse.

    Ce modèle de société, qui en voudrait pour ses enfants ?

    Il faut rester hyper vigilants sur ces sujets au quotidien

    Photo du profil de Jean NOEL
    Participant
    Points Dad's: 223,00
    Jean NOEL on #907

    Au risuqe de passer pour un vieux Hippie réac, il y a une seule chose à incriminer dans ce process : le profit. Une nouvelle génération émerge timidement, celle des patrons humain mais ce n’est encore qu’un très faible minorité car ça rapporte forcément moins en terme de profit. Mais ce système est aussi alimenter de plus en plus par la demande de la population qui a de plus en plsu tendance à vouloir tout, tout de suite et en plus sans le moindre petit froissement. Une demande inhumaine face à une offre humaine forcément ça coince…

    Mais ce n’est qu’un point de vue personnel évidemment…

    Photo du profil de Vincent
    Participant
    Points Dad's: 155,00
    Vincent on #908

    Je te suis complètement Jean – Noël,  non pour moi ce n’est pas qu’une position de hippie réac’ mais juste un bon sens humain et citoyen que de se dire qu’il y a « urgence à ralentir » pour reprendre le titre de l’excellent documentaire de Philippe Borrel. La glaciale course du monde moderne y est résumée par la phrase introductive d’Edgar Morin « un suicidaire, au moins, il sait qu’il veut se suicider. Là, cette course (du monde moderne), elle est suicidaire inconsciemment ».

    Juste pour revenir sur mon exemple de Facebook et Apple aux USA, ils proposent ce soit disant « avantage social » à leurs cadres féminins car ils ont perçu le préjudice RH de leur entreprise de compter moins de 15% de femmes sur leurs postes à responsabilité et que celà a un lien de causalité avec la compétitivité de leur entreprise.

    S’il est établi que l’égalité homme-femme au sein de l’entreprise est un gage de compétitivité, pourquoi vouloir faire des femmes un prototype masculin avec l’incitation au report de la grossesse. Surtout que certaines études ont clairement démontré l’absence total de lien entre le niveau de productivité d’un individu et son statut de célibataire sans enfant ou de mère/père de famille bien au contraire.

    M. Zuckerberg,  si vous voulez vraiment changer le monde, innovez sur une véritable politique familiale de l’entreprise et du bien être au travail, ce sera bien plus productif sur le long terme que de se renverser des seaux de glace sur la tête..

    Photo du profil de Sylvain
    Participant
    Points Dad's: 61,00
    Sylvain on #917

    Salut,

    Je suis tout à fait d’accord dans ton coup de gueule Vincent, mais avec ma petite expérience au boulot, je peux te dire que, même si je travaille dans la santé (donc l’humain a l’air important), les supérieurs hiérarchiques pensent qu’au profit et l’économie de marché… Ayant eu un N+1 de la nouvelle génération, je peux témoigner que c’est pour l’instant une minorité… Il avait plus les dents longues qu’autre chose… Après étant provincial venant à Paris, je me pose plus la question si ca ne vient pas des grandes agglomérations où l’individualisme règne…

    Si vous dites vrai sur cette nouvelle génération, j’ai hâte de la rencontrer

    Photo du profil de Clément
    Participant
    Points Dad's: 95,00
    Clément on #942

    C’est clair qu’il y a beaucoup de chemin à faire.

    Malheureusement il y a peu de chose à faire pour faire changer les choses.

    Photo du profil de Florian
    Participant
    Points Dad's: 113,00
    Florian on #946

    Hello,

    Je souhaite réagir, mais je ne trouve rien d’intelligent à dire qui n’a déjà été dit.

    Juste peut être une réponse à Clément : si on pense comme ça, alors on ne peut rien changer dans une société. Certes, l’inertie des choses fait qu’il est difficile et demande beaucoup d’effort pour *peut-être* faire bouger les lignes. Mais ce qui est sûr, c’est que si l’on ne fait rien, il ne se passera rien.

    Photo du profil de Clément
    Participant
    Points Dad's: 95,00
    Clément on #949

    Mon cher Florian ton optimisme t’honores.

    J’ai le désir que cela change tout comme toi mais le simple fait de dire que tu es prêt à changer les choses ne les fera pas bouger.

    Mais ta phrase ne coûte pas grand chose j’imagine.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.