Rejoignez la communauté des SmartDads !

Choisir une poussette : les bonnes questions à se poser

choisir une poussetteChoisir une poussette est un vrai casse-tête : quand on voit tous les modèles et le prix de chaque, on se rend bien compte qu’ils ne sont pas tous identiques mais que l’on ne pourra pas tous les acheter. Voici donc quelques conseils de papa pour vous aider à vous poser les bonnes questions.

Bien sûr, les commentaire (en bas de page) sont là pour ça : n’hésitez pas à donner vos critères, nous complèterons au fur et à mesure.

A lire : Cosy, Landau, Hamac : Comprendre les différents éléments d’une poussette

Quels critères pour choisir sa poussette ?

Encombrement

C’est en général l’un des premiers critères qui vient en tête, mais il faut être plus précis que cela. Votre poussette sera en général rangée (en tout ou partie) dans le coffre de votre voiture, et/ou dans l’entrée de votre maison. Il faut donc que la poussette sur laquelle vous porterez votre dévolu, et où vous logerez pour quelques mois votre progéniture s’adapte au minimum à ces deux situations.

Dans le coffre, elle sera pliée, en général sans le cosy qui servira également de siège auto des premiers mois, ou sans le landau qui aura la même fonction. De ce fait, l’encombrement ne se limitera qu’à la structure de la poussette… et à ses roues. Parce que oui, les satanées roues prennent de la place, et pas qu’un peu, surtout si vous choisissez un modèle à grandes roues (qu’il y en ait trois ou quatre d’ailleurs). Pensez-donc à mesurer la poussette pliée, avec et sans hamac et à voir si elle rentre facilement dans votre coffre, et la place qu’il reste ensuite 😉

Dans votre entrée, elle risque de rester montée, non pliée (sauf si vous habitez dans un minuscule appartement parisien) avec (ou pas) le hamac positionné dessus.

Utilisation au quotidien

Poussette cross ou poussette de ville ? Attention : la ville est souvent un cross très mal déguisé !
Les trottoirs seront vos ennemis, ou les ennemis de la maman au moins dans les premiers mois et il importe que la poussette soit pratique à utiliser.

Voici quelques usages dans lesquels il importe de vous projeter, et même tant que faire se peut d’essayer réellement, vous, et votre conjointe, dans des situations proches des vôtres.

Déplier et replier la poussette

Ca parait bête, mais a fortiori si vous avez peu d’espace, c’est l’une des choses que vous ferez le plus au quotidien. Alors vérifiez que c’est simple à faire, que vous y arrivez tous les deux, et même dans des situations délicates (un enfant dans les bras, l’autre qui court autour, l’horloge qui tourne et le patron qui vous appelle pour la réunion à laquelle vous êtes déjà en retard).

Bref : essayez !

Pousser la poussette (si si !)

Oui, une poussette, ça se pousse, nous ne vous apprenons rien. Mais en tant que papa (mais aussi maman dans certains cas), à part brancher votre iPhone sur la poussette (si si , ça se fait), vérifiez la hauteur de la poussette. Quand on est grand et qu’elle se règle mal (ou pas assez) en hauteur, c’est le meilleur moyen de vous briser le dos à chaque sortie.

Alors vraiment, essayez, et vous devez vous sentir à l’aise.

Moduler la poussette

Les poussettes sont de plus en plus constituées de plusieurs éléments. Et même s’il est plutôt simple avec les poussettes d’aujourd’hui d’enlever un module pour en installer un autre. Encore une fois : essayez.

Mettre la poussette dans votre coffre

Une fois votre mini-vous installé dans son siège auto, il est fort probable que la poussette vous suive dans votre coffre pour décharger votre précieux colis et le déposer à la crèche ou je ne sais où.

Pour cette situation, vous n’avez vraiment aucune excuse pour ne pas essayer. Même chez un commerçant : mettez cette foutue poussette dans votre coffre ! 😉

Vous l’aurez compris, au-delà du look, de la taille des roues, et du nombre d’accessoires (qui comptent tout de même), il est vraiment crucial d’essayer la poussette en situation réelle.

Hygiène et nettoyage

Ca n’est peut-être pas le sujet qui vous préoccupe le plus, mais peut-être le faudrait-il. En effet, et à titre d’exemple, il y a plus de bactéries au centimètres carrés dans un siège auto que sur une cuvette de WC. Alors imaginez sur une poussette qui passe une partie de sa vie dans la rue.

Trois petites questions pour vous guider :

  • Qu’est-ce qui se nettoie sur la poussette ?
  • Comment se nettoie la poussette ? (faut-il la démonter par exemple ?)
  • Et pour finir : est-ce simple à nettoyer ? (passage en machine des housses, passage de certaines parties dans votre machine à laver, etc.)

Longévité

Au vu du prix d’une poussette, il est intéressant d’avoir des retours d’expérience d’autres parents, surtout si vous prévoyez d’avoir plusieurs enfants et qu’elle devra supporter chacun d’entre eux (et c’est que ça les met à rude épreuve ces petites bêtes).

C’est l’un des critères compliqué à vérifier, mais vous verrez sur les éléments principaux s’ils ont l’air de tenir et d’être costauds ou non.

Accessoires

Malheureusement, les normes en matière de poussettes… Les éléments ne sont pas – ou quasiment pas – interchangeables entre eux. De ce fait, vous serez contraints – si vous voulez en acheter – d’acquérir les accessoires de la marque de votre poussette. Et ceux-ci peuvent bêtement coûter un bras… ou deux.

Exemple : capes de pluie (pour chaque module), mobile à clipser sur la poussette (en général on trouve d’autres marques plus ou moins compatibles), ou ombrelles pour le soleil. Renseignez-vous sur le prix des accessoires.

Prix

Vous verrez, ça fait très mal d’acheter une poussette, surtout neuve. regardez un peu plus bas « Acheter une poussette neuve ou d’occasion« .  L’occasion n’est vraiment pas à négliger, mais il ne faut pas faire n’importe quoi pour autant.

D’autres alternatives existent également : les soldes par exemple (et en 9 mois de grossesse, vous avez le temps de voir passer au moins une belle période de soldes), ou les magasins d’usine (à 1200€ une poussette full accessoires, ça peut valoir le coup de faire quelques kilomètres).

Couleur

Non, je déconne 🙂 On laissera cela pour votre chère et tendre quand le modèle, la marque et les accessoires seront sélectionnés 😉

Deux règles d’or

1) Demander l’avis d’autre papas

7785565-combine-trio-loola-full-bebe-confortIls sont en général de très bons conseils. Vous pouvez bien sûr aller sur notre forum pour demander l’avis aux autres papas de la communauté sur leurs expériences avec ces drôles d’engins pas si monstrueux que ça que sont les poussettes, ainsi qu’à vos amis, déjà passés au « stade papa » récemment, qui seront aussi de bons conseils.

2) Essayer les différents modèles

Monter, démonter, inverser le sens, plier, déplier, faire essayer à la maman également. Pourquoi pas faire une petite balade – à vide – pour essayer de monter et descendre un trottoir et vous confronter aux obstacles de la vraie vie ?

Acheter une poussette neuve ou d’occasion ?

Là est la question aurait dit Shakespeare dans un autre temps.

  • Si vous allez vers le neuf, cela aura bon nombre d’avantages : de garantir l’hygiène, la qualité, le prix, en plus du fait de bénéficier des derniers modèles (ce qui est souvent un des arguments des papas 🙂 )
    Et un inconvénient : le prix. A moins de profiter de soldes, vous paierez le prix fort.
  • Si vous allez vers l’occasion, le prix sera au moins l’un des points forts, et il vous faudra faire attention à tous les autres critères : hygiène, usure, accessoires manquants, plus (ou presque plus) de garantie, etc.

Important si vous achetez d’occasion : veillez à ce que le siège auto n’ai jamais été utilisé lors d’un accident, cela pouvant remettre en question sa solidité et la protection de votre petite tête blonde. C’est l’une des raisons principales pour laquelle l’achat de sièges autos d’occasion est en général fortement déconseillé.

Lire : notre sélections de poussettes validées par les papas

Et vous, quels sont vos critères pour choisir une poussette ?



Photo du profil de Cédric

Papa d'une petite Joséphine arrivée fin septembre 2014, et a fortement envie de s'impliquer dans son nouveau rôle de père


7 thoughts on “Choisir une poussette : les bonnes questions à se poser

  1. Photo du profil de ThomasThomas

    Je suis très surpris qu’on ne parle pas de la bonne vieille poussette cane! Autant une bonne poussette peut rendre service dans les premiers temps, quand bébé grandit, vous allez manquer soit de place dans le coffre pour les longs déplacement, soit de temps ou d’envie de déplier cette grosse chose un peu fragile.

    J’ai une « belle » poussette qui fait les trajets maison / ville 100% à pied, mais avant que le petit dernier ne sache marcher, je gardais toujours la poussette cane dans le coffre: gros avantage, elle est toujours là, pas de risque de l’oublier. Elle ne prend pas de place (ou si peu) dans le coffre et elle est honteusement solide (j’ai fait une partie de l’ascension du mont du Canigou avec, les connaissaeurs comprendront).

    Fin du fin: pour 35€, vous avez une belle poussette cane qui vous servira certainement plus souvent que la grosse 🙂

    Bref: n’oubliez pas cette option

    répondre
    1. Photo du profil de CédricCédric Poster auteur

      Tu as tout à fait raison. Je suis surtout dans l’optique d’une poussette pour nourrisson mais en effet, rien ne vaut la canne quand on peut l’utiliser exclusivement.
      Mais au début, les grosses poussettes sont quand même bien utiles.

      répondre
  2. Photo du profil de DamienDamien

    Je songe également à la poussette canne pour la voiture, même si on arrive à rentrer une Peg Perego Pliko p3 derrière le siège conducteur d’une 206 3 portes.
    Il parait que les Maclaren sont tip top et robustes, mais je reste sceptique pour les côté petites roues, notamment sur les pavés urbains.
    Vous connaissez de bons modèles moins chers que les Maclaren ?
    Leur prix semble excessif pour une poussette d’appoint.

    répondre
  3. Photo du profil de SébastienSébastien

    Sachez que les maclaren sont honnereuse c’est vrai, mais la qualité a un prix. Ces produit font partit des plus léger dans les poussettes 2 eme âge niveau encombrement assez similaire à une autre poussette canne. Petit plus le produit est garantit a vie auprès de Maclaren gage de qualité. Un sav performant et réactif derrière se produit. Dernier chose les produits maclaren supporte un poids de 20kg ( 15kg pour 90% du marcher europeen) pour nos enfant bien portant parfois cela peut être pratique.

    répondre
  4. Photo du profil de thibauddthibaudd

    Après en avoir testé beaucoup, on a opté pour une pousette Bugaboo. J’aime beaucoup cette poussette qui s’adapte à beaucoup de situation (landeau, maxicosi, assise modulable, etc.) mais surtout qui est parfaitement adaptée pour les grands.

    Et avec mon 1m92, c’était un critère indispensable pour moi.

    répondre

Laisser un commentaire